Clémence

Clémence est âgée de 33 ans, et est atteinte d’une myopathie qui évolue depuis 10 ans. Motivée à rester active et intégrée dans la société, elle souhaite reprendre la conduite synonyme de liberté, de découverte et de partage. Elle nous présente son projet d’acquisition d’un véhicule adapté.

« Je fais face chaque jour aux difficultés du handicap tant d’un point de vu organisationnel que psychologique. Je m’efforce de trouver des solutions pour minimiser l’impact de mon handicap sur ma vie, c’est pour cela que j’ai décidé de me lancer dans ce projet.

L’évolution du handicap m’a obligée à abandonner la conduite d’une voiture automatique. Cela a été un cap important dans la maladie puisque la conduite me permettait d’être autonome et d’assouvir mon besoin d’une vie dynamique. J’ai donc décidé de passer le permis avec un équipement adapté me permettant de conduire avec un joystick, j’ai obtenu la régularisation de mon permis. Malheureusement ces équipements coûtent chers et ne peuvent être installés que sur certains véhicules homologués. J’ai donc sollicité l’association Handi-Access pour m’aider à mener à bien ce projet. Il me permettrait de faciliter mes déplacements professionnels (événements, formations, mobilité interne, etc) et de retrouver également une autonomie dans ma vie personnelle, source de bien-être. Aujourd’hui j’ai besoin de votre aide pour retrouver une liberté qui m’est chère et me permet de surmonter les difficultés quotidiennes liées au handicap. »

Laly

Stéphane est le père de Laly, 19 ans, atteinte d’une paraparésie spastique évolutive. Il est à la recherche d’un financement pour l’achat d’un véhicule tout terrain électrique pour sa fille.

« Ma fille Laly voit évoluer son handicap depuis l’âge de 12 ans et fait face aujourd’hui à la perte de mobilité totale de ses jambes.

Au-delà des difficultés physiques quotidiennes que cela représente, Laly déploie chaque jour une énergie psychologique importante pour y faire face.

A l’âge de 14 ans, Laly a dû accepter de se déplacer en fauteuil roulant et renoncer à la pratique des activités sportives de plein air qu’elle affectionne : le vélo, le ski, la rando. Cette situation a progressivement créé chez Laly un sentiment d’isolement social en milieu extérieur. Pour lui permettre de retrouver le sentiment de liberté que procure ces activités je souhaiterais lui acheter un Swincar, véhicule tout terrain électrique et totalement sécurisé que Laly a eu l’occasion d’essayer et d’apprécier il y a quelques mois. Cet équipement nous permettrait de partager à nouveau des activités en extérieur, en famille et en toute sécurité pour Laly. »

Swincar et handicap
Swincar Officiel